TRIBUNE : L’école Guinéenne déliquescente face aux défis de la culture de l’excellence !

TRIBUNE : L’école Guinéenne déliquescente face aux défis de la culture de l’excellence !

Depuis quelques années, en pleine révolutions scientifique , technique et technologique, Le système éducatif guinéen souffre d’une crise à la fois corruptive et explosive cela résulterait d’une part de la recrudescence des pratiques de corruption et de la fraude lors des examens nationaux impliquant tous les acteurs du système éducatif en général et d’une absence de volonté politique palliative d’autre part . Considérant l’ampleur du recul de niveau des élèves, il est d’une importance capitale pour L’État à travers le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation de prendre des dispositions dans un contexte urgent pour situer les causes et dégager les perspectives de ce que je qualifie d’un « Mal national ».

Premièrement ,au sein des établissements d’enseignement publics et privés , scolaires ou universitaires, les conditions d’apprentissage ne sont pas favorables à l’atmosphère du milieu scientifique. Cette triste réalité plonge l’école guinéenne dans un climat d’abandon, de dépression et de recul total au niveau des apprenants.
Deuxièmement, Il est tout à fait logique d’invoquer la responsabilité du corps enseignant : enseignants qu’ils sont, sont censés de faire comprendre par tous les moyens possibles le contenu des cours inscrits au programme au cas contraire, créer des conditions de suivi, de perfectionnement destinés à faire soit remonter le niveau des apprenants ou améliorer les capacités d’actions et de compréhension des contenus de cours . Ce pendant , La corruption étant « généralisée » sert de refuge pour des apprenants médiocrement disposés .
Troisièmement, l’apprenant joue un rôle très déterminant dans ces rapports, étant conscient de la baisse considérable de son niveau, ou sachant que le niveau d’étude ne reflète pas ses capacités acquises devrait normalement se remettre en cause pour s’assurer d’être dans une classe qui reflète réellement son niveau d’étude. Il est d’une nécessité absolue que les uns et les autres saches que Le cursus scolaire n’est pas une course de vitesse mais un chantier sur lequel nous construisons notre devenir.

La fraude et la corruption lors des examens nationaux stagnent t-elles le développement ?

Il y’a de cela près d’une décennie que L’éducation guinéenne se trouve matraquée par cette pratique malsaine qui gangrènent tout le système éducatif en général où se tiennent des examens nationaux relativement ahurissants, caractérisés par une chaîne de corruption à ciel ouvert et d’une utilisation massive et abusive des téléphones Androïds lors du déroulement normal des épreuves.
En effet, L’ASSOCIATION SCOLAIRE ET ESTUDIANTINE DE GUINÉE ( A-SEG) à travers Sa commission d’observation indépendante des examens nationaux et sur la base des constats révélés sur le terrain dénonce un système organisé de fraude du sommet à la base et de la base au sommet. Par conséquent, Les autorités éducatives à l’occurence LE MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE ET DE L’ALPHABÉTISATION et ses structures déconcentrée c’est à dire Les IRE et Les DCE alertées sur cette question de fraude et de corruption à grande échelle n’ont posé nul acte dans le cadre de la répression de ces faits. Par conséquent, Encouragent t-elles la fraude ,sont t-elles impliquées ?

<< Tant vaut l’école tant vaut la Nation ! >> dixit un Penseur. Normalement la réforme de L’éducation nationale devrait être une préoccupation absolue des gouvernants dans la définition de la politique générale de l’État mais bien au contraire les politiques publiques n’ont jamais été réalisées dans l’intérêt du peuple. Hélas, force est de constater de jour en jour la déliquescence de notre système éducatif qui se trouve d’ailleurs à son paroxysme encouragé par la lassitude des dirigeants.

Au regard de ces faits qui portent atteinte sur la santé de l’éducation nationale et qui met en péril le présent et l’avenir de la république : citoyens responsables , acteurs de la société civile, militants pour le droit à l’éducation, chers élèves , étudiantes et étudiants, chers compatriotes, il est temps de conjuguer nos efforts en se levant comme une seule personne pour défendre l’intérêt général , dire Non à la fraude et à la corruption au sein de notre système éducatif car cela contribue à cultiver l’excellence et en le faisant vous garantissez un développement socio-économique durable pour le pays , vous construisez de la plus belle des manières L’AVENIR des filles et fils de ce pays qui ont un devoir imprescriptible de servir loyalement la nation !

À bas la fraude et la corruption !
À bas les ennemis de la république !

Vive la Jeunesse scolaire et estudiantine !
Vive l’excellence !
Vive l’éducation nationale !

Conakry , 25 juin 2021.

MOUSTAPHA TOUNKARA , Secrétaire chargé à la mobilisation, à l’organisation et aux affaires sociales de L’ASSOCIATION SCOLAIRE ET ESTUDIANTINE DE GUINÉE.

Commentaires

School224

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *