Guinée – Examens nationaux : « La simple utilisation des détecteurs de métaux est un sketch qui est loin d’être une réforme », Nicolas Tchiéckoh Millimono

Guinée – Examens nationaux : « La simple utilisation des détecteurs de métaux est un sketch qui est loin d’être une réforme », Nicolas Tchiéckoh Millimono

Le Pr. Bano, Ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation se veut être grand réformateur de l’organisation des examens nationaux.

Cependant, étant en dehors du pays et au regard des images qui tournent sur les réseaux sociaux, il me plait de relever des incohérences qui nuisent gravement à l’image du système éducatif guinéen.

Pour palier à de tels événements malheureux, je propose :

1- Sur l’organisation des examens nationaux :

Mettre en place une commission nationale de discipline et des sous commissions régionales, avant les examens, qui auront mandat de recevoir et d’examiner les cas de fraudes et tentatives de fraudes, par le canal des délégués aux examens;

2- sur l’utilisation du détecteur de métal :

Il serait souhaitable d’engager une société privée de surveillance afin de réaliser les contrôles d’accès, bien avant l’entrée des candidats à l’intérieur de la cour d’examen. L’utilisation de cet appareil, par les surveillants, à l’intérieur des salles d’examen, tel que nous le voyons dans les Vidéos, pourrait être source de grand stress chez les candidats.

3- Proposition de sanctions :

Adopter des sanctions administratives et pénales sur la fraude aux examens nationaux, allant du blâme à l’interdiction de passer tout examen de l’éducation nationale pendant 3 à 5 ans,

Une fois ces mesures adoptées et appliquées avec rigueur, les choses pourront enfin bouger pour notre système éducatif.

La simple utilisation des détecteurs de métaux est un sketch qui est loin d’être une réforme.

Nicolas Tchiéckoh Millimono

Commentaires

School224

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *