Projet, « Osez Entreprendre en Guinée » : Qu’est-ce que sait ? La journaliste Fatou Fodéba décline ses ambitions

Projet, « Osez Entreprendre en Guinée » : Qu’est-ce que sait ? La journaliste Fatou Fodéba décline ses ambitions

Fatou Fodeba Fadiga est journaliste et Présidente de l’ONG « Univers Jeunes ». Cette structure de jeunes professionnels de la communication évolue dans le domaine de la promotion de l’entrepreneuriat jeune, la formation, l’éducation, l’orientation des jeunes sur leur avenir et projet de vie, la lutte contre l’immigration clandestine et l’exploitation des enfants et jeunes.

Elle apporte également un soutien financier et matériel aux jeunes porteurs de projet et favorise l’accès à l’emploi aux diplômés afin qu’il retrouve le sourire à travers l’emploi.

Dans cet entretien, elle revient sur leurs prochaines activités et comment participer.

Vous projetez organiser un événement très bientôt. Pouvons-nous en savoir plus ?

Nous organisons des séries de campagnes d’orientations des jeunes sur leur avenir et projets de vie autour des conférences débats entre quelques dirigeants d’entreprises et les jeunes sous le thème « Osez Entreprendre en Guinée ».

Le lancement officiel du projet se fera le 7 Janvier à l’hôtel Kaloum. C’est une campagne qui s’étendra sur un mois, du 7 Janvier au 8 Février, date choisie pour la clôture au Centre culturel franco guinéen.

« Osez entreprendre en Guinée », quelle est la particularité de ce thème ?

Ce projet est né du constat ou tous les jours, les jeunes sont encouragés à se tourner vers l’entrepreneuriat mais très peu de formations et d’orientations leur sont données pour les aider à se lancer et à réussir dans cet univers.

Selon nous, au lieu de pousser les jeunes à oser entreprendre, il faut qu’à même leur montrer les bases, le soubassement de l’entrepreneuriat. C’est ce travail que nous, nous allons faire envers eux autour des conférences, ça sera une sorte d’éducation à l’entrepreneuriat mais aussi ils pourront se ressourcer de l’expérience des entrepreneurs qui ont réussi afin d’emprunter le même chemin.

Pour nous les jeunes doivent oser entreprendre surtout en Guinée car, il n’y a aucun mystère autour de l’entrepreneuriat. Ceux qui ont réussi dans cet univers ont juste osé donc pourquoi pas nous les jeunes.

Quels sont les critères d’éligibilité et les opportunités qui s’offrent aux postulants ?

Les critères sont très simples. Il faut d’abord résider à Conakry, avoir moins de 35 ans, être étudiant ou diplômé sans emploi et porteur d’un projet d’entreprenariat.

Ce n’est pas une simple conférence ou on vient pour dormir, manger et repartir à la fin du projet, nous comptons créer six (6) emplois directs pour les jeunes porteurs de projet qu’ils soient étudiants ou diplômés sans emploi à travers le concours du « jeune entrepreneur junior ». Nous ne finançons pas les projets des jeunes mais nous leur aidons à trouver du travail auprès de nos panélistes qui sont des chefs d’entreprise.

Avez-vous bénéficié des mesures d’accompagnement ou d’un soutien quelconque ?

Pour le moment nous évoluons sur fond propre parce qu’on n’a pas encore l’appui des sponsors et partenaires mais qu’à cela ne tienne nous continuerons à nous battre pour faire de cette conférence une grande réussite et ça sera une première en Guinée. Inch’Allah !

Beaucoup de jeunes se retrouvent aujourd’hui sans emploi malgré des études universitaires, quel message leur lanceriez-vous ?

Le message que j’ai pour les jeunes, c’est de savoir que l’avenir de ce pays nous appartient, également notre propre avenir est sous notre main, à nous de savoir ce qu’on est capable de faire pour lui. Chaque jeune doit être capable de monter un projet et frapper à différentes portes pour concrétiser son projet.

Il faut que les jeunes acceptent de travailler, de se former et de suivre le pas des personnes qui ont réussi en demandant des conseils auprès des aînés. Souvent, on dit qu’il n’y a pas d’emploi en Guinée. D’une part, je suis d’accord mais d’autre part, je dirai non puisque l’Etat à lui seul ne peut pas embaucher tous les étudiants qui sortent des différentes universités de la place. C’est pourquoi il faut valoriser l’entrepreneuriat et permettre aux entrepreneurs de créer le maximum d’emplois parce que c’est ça le rôle d’un entrepreneur, créer de l’emploi.

Aux jeunes de se battre pour leur avenir, nous avons tous une potentialité cachée en nous mais c’est à nous de la faire sortir. Il faut que nous jeunes, nous acceptons de souffrir aujourd’hui pour arriver au sommet demain, sortir de notre confort et aller vers les gens pour leur faire des propositions.

Le travail ne vient pas nous trouver au lit, il faut sortir pour l’avoir même si ça retarde, sache que ce courage et cette motivation qui est en toi est ton premier emploi.

Pouvez prendre participer ou nous soumettre vos projets en appelant sur ces numéros : +224 621436648/ 656003754 ou nous les envoyer via : universjeunes196@gmail.com

Je vous remercie pour l’entretien et j’invite tous les jeunes à prendre part à nos différentes conférences pour se ressourcer et avoir une nouvelle version de leur vie.

Propos recueillis par Camara Ousmane, (Natif de Moriah)

Commentaires

School224

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *