🇬🇳🤝ASSISES NATIONALES : « On veut que ça aille ? C’est simple ! » Voici ma part de vĂ©ritĂ© (Bah Aliou)

🇬🇳🤝ASSISES NATIONALES : « On veut que ça aille ? C’est simple ! » Voici ma part de vĂ©ritĂ© (Bah Aliou)

On veut que ça aille ? C’est simple !

👉 Agissons comme les femmes en amour. Elles s’en… de l’ethnie si elles sont amoureuses. Sekou TourĂ© avait une femme mĂ©tisse, Lansana ContĂ© avait une baga et une peul bref, les cadres l’attestent Ă  travers leur couple. 

👉Partageons comme un enseignant. Il partage la connaissance sans distinction dans les concessions scolaires. Toutes les ethnies et toutes les religions peuvent faire face Ă  un seul professeur qui, avec pĂ©dagogie, les traite de façon Ă©quitable. 

🙏ObĂ©issons comme les militaires. Chez les militaires les ordres du chef sont Ă  exĂ©cuter. Apprenons Ă  respecter la loi donc ! 

« Mon commandant a dit :  » toi y’a qu’Ă  parti « »

Avançons des propos d’une saintetĂ© religieuse. Les propos Ă©gocentriques et communautaristes sont nocifs pour l’unitĂ© de la nation.  » le peul n’est pas bon  »  » le Soussou est un fainĂ©ant « ,  » le malinkĂ© est mĂ©chant  »  » le forestier est une marionnette » sont des expressions collĂ©es aux diffĂ©rentes communautĂ©s. Ceux qui le disent n’ont connu peut-ĂŞtre qu’un seul individu de ces communautĂ©s et non toute sa communautĂ©. 《 Mon frère si Abdoulaye te fait du mal alors dit qu’Abdoulaye est mauvais et non sa communautĂ© est mauvaise.》 

đź‘ŤAimons – nous comme un nouveau couple. Que nos diffĂ©rences embellissent notre diversitĂ© culturelle. Il faut aimer les gens pour ce qu’ils sont et non les haĂŻr pour ce qu’ils ont. Le guinĂ©en aime – Maitre Gims – Messi – Ronaldo mais, il n’aime pas son compatriote parce qu’il est peul, soussou, forestier ou malinkĂ©. 

🤙Vivons comme les abeilles. Dans leur milieu, les abeilles vivent en harmonie grâce Ă  leur organisation sociale. Que chacun fasse bien ce qu’il sait faire pour participer au dĂ©veloppement commun.

đź‘ŤAcceptons la vĂ©ritĂ© comme Bilal. Il nous faut accepter de reconnaĂ®tre la vĂ©ritĂ© qu’elle blesse ou qu’elle plaise. Que les GuinĂ©ens arrĂŞtent de mentir pour une soi-disante dĂ©fense de leur appartenance ethnique, tribale ou rĂ©gionale. « En tout cas, moi suis GuinĂ©en comme l’indique ma carte d’identitĂ© nationale : BOKHIDI »

đź‘ŠReconnaissons l’effort de ceux qui nous rendent service. Le boulanger, le tailleur, l’enseignant, le mĂ©decin, le militaire… mĂ©ritent le respect pour leur service au quotidien. « Mon frère ! un GuinĂ©en maçon est mieux que le guinĂ©en fanfaron ».

🤌Bavardons sans nous faire la guerre comme les journalistes. Ils disent tout et rien mais, au final, ils bavardent pour bien faire. Il faut accepter les opinions contraires et ne pas confondre politique et vie quotidienne. 

🤏Oublions comme une poule, le mal qu’on nous fait subir. Il faut savoir pardonner pour vivre ensemble. Chacun de nous est victime de notre Etat. Alors pardonnons notre Etat. Ainsi, nous nous pardonnerons facilement car, en GuinĂ©e chaque communautĂ© se reconnaĂ®t ou se dit ĂŞtre victime des erreurs d’un chef d’Etat.

🤲Appelons les gens par leur nom (PrĂ©noms). SocĂ©, foulai, gbersĂŞ, maninkĂŞ ne sont pas des noms donc arrĂŞtons de dĂ©signer nos interlocuteurs par leur communautĂ©. L’atteinte Ă  la communautĂ© se fait souvent par la gĂ©nĂ©ralisation dans les propos tenus par les uns et les autres. 

🤞HaĂŻssons l’injustice peu importe la forme et la victime pour une justice pour tous. Il faut que la vĂ©ritĂ© cesse d’ĂŞtre le monopole d’un groupe, d’une communautĂ©, d’un clan …

🤝Changeons nos comportements inciviques et nos mentalités immorales. Que la vertu prime sur le désir et le sentiment personnel. Soyons des citoyens modèles et transformons note environnement.

La GuinĂ©e souffre d’une crise des mentalitĂ©.                          

Bokhidi224🇬🇳

Commentaires

School224

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *